Ce fruit exotique tue des milliers d’enfants chaque année en Inde !!

Il aura fallu vingt ans d’intenses recherches scientifiques pour comprendre la cause de ces morts.On a enfin trouvé la racine du mal.

Chaque année, à la même période, une mystérieuse maladie cause la mort de centaines d’enfants à Muzaffarpur, en Inde. Après vingt ans de recherche, des chercheurs en auraient trouvé l’origine : le litchi. Un fruit exotique et particulièrement succulent.

Les litchis causent la mort de milliers d’enfants en Inde

Chaque été, depuis 1995, dans un ville située au nord de l’Inde, Muzaffarpur, des centaines d’enfants sont touchés par une maladie mortelle aux origines inconnues, qui provoque une inflammation du cerveau. Pris de convulsion, les enfants se retrouvaient dans le coma et dans 40% des cas, selon le New-York Times, le malade mourrait.

En juillet, la maladie disparaissait  et revenait chaque année en mai. Pendant que certains chercheurs font régresser les symptômes d’Alzheimer chez la souris, d’autres se sont penchés sur la cause de cette maladie mystérieuse.

Les chercheurs ont d’abord pensé à une épidémie due à la chaleur puis ils ont émis d’autres hypothèses comme des infections portées par les rats ou les chauves-souris. Mais les enfants ne tombaient pas malade en même temps et parfois, ils n’appartenaient pas au même village. Finalement après vingt ans de recherches, ils sont parvenus à trouver une explication.

Le litchi à l’origine d’une maladie du cerveau

Selon une étude réalisée conjointement par le Centre National Indien de lutte contre la maladie et le Bureau indien des centres pour le contrôle et la prévention de la maladie et publiée dans le journal scientifique The Lancet, le litchi serait à l’origine des maux des enfants de Muzaffarpur.

Le fruit exotique ne serait cependant pas la cause directe de la maladie. Celle-ci s’est développée car les enfants les consomment le ventre vide, ce qui a provoqué une inflammation du cerveau, connue sous le nom de l’encéphalopathie.

Les recherches montrent que les 300 enfants étudiés avaient un taux de sucre très bas mais aussi que des toxines, présentes dans les grains du litchi, ont été découvertes dans les urines de deux tiers des patients. Celles-ci peuvent conduire à une hypoglycémie aiguë puis à une inflammation du cerveau.

Face à ce fléau, les autorités locales recommandent aux enfants de manger un plat chaque soir en été et de minimiser leur consommation de litchis. Si le mystère est en partie résolu, les chercheurs doivent encore déterminer la place de la génétique dans le développement de la maladie.

Source: www.letribunaldunet.fr

Commentaires

Commentaires

Tags:
Inline
Inline