Cette nouvelle maladie se répand rapidement parmi les enfants : les experts avertissent les parents pour qu’ils n’ignorent pas ces signes !

La maladie pieds-mains-bouche, ou infection à Coxsackie, est une infection virale qui touche essentiellement les enfants. Elle est généralement sans gravité mais nécessite d’être surveillée et traitée car ses symptômes peuvent être inquiétants. Même si cette maladie infectieuse paraît impressionnante, vous n’avez aucune raison de vous affoler.

Qu’est-ce que la maladie pieds-mains-bouche ?

Il s’agit d’une infection virale principalement causée par l’entérovirus Coxsackie A16, qui touche surtout les enfants, le plus souvent en été et au début de l’automne. L’infection se manifeste tout d’abord par une légère fièvre et de la fatigue, s’ensuit alors l’apparition de petites cloques dans la bouche, sur les paumes des mains, la plante des pieds et les fesses. Certains symptômes identiques à ceux du rhume peuvent également être observés, fièvre, gorge irritée et toux.

Même si elle est le plus souvent bénigne, cette infection est toutefois très contagieuse et se transmet suite à un contact avec les mains, les aliments, les objets infectés par la salive et les selles. Il est important de noter que le virus peut vivre jusqu’à 12 semaines dans les selles après le début de la maladie.

Les enfants généralement atteints de cette infection ont entre six mois et quatre ans et guérissent au bout d’une semaine. Cependant, même si les petites vésicules des mains et des pieds disparaissent au bout de quelques jours, celles qui se trouvent dans la bouche peuvent persister quelques semaines ce qui complique l’ingestion d’aliments et de boissons. L’enfant souffrant est contagieux durant une semaine, soit la durée de la maladie.

Comment traiter la maladie ?

Il n’existe pas de traitement spécifique qui cible le virus de la maladie pieds-mains-bouche, le mieux est de le laisser suivre son cours afin que l’infection guérisse spontanément. 

Il est toutefois recommandé d’avoir recours à certaines méthodes pour soulager les symptômes telles que la prise de médicaments pour baisser la fièvre et la douleur due aux cloques ; une hydratation abondante en buvant beaucoup d’eau ou de lait froid ; la consommation de compotes et yaourts qui sont faciles à avaler et n’irritent pas les cloques. Celles-ci guérissent d’elles-mêmes, il ne faut ni les toucher ni les percer.

S’il est suffisamment âgé, encouragez votre enfant à faire des gargarismes avec de l’eau salée pour atténuer son mal de gorge (une demi-cuillère à café de sel mélangée à 250 millilitres d’eau tiède).

Comment prévenir la maladie ?

Afin d’éviter à votre enfant d’être infecté par ce virus, assurez-vous qu’il se lave les mains correctement plusieurs fois par jour, essentiellement après être allé aux toilettes et avant de manger. Veillez à ce que l’entourage de votre enfant se lave fréquemment les mains également.

En ce qui vous concerne, vous devez absolument vous laver les mains dès que vous êtes sur le point d’entrer en contact physique avec votre enfant ou de manipuler des objets ou des jouets qui lui appartiennent.

Enfin, il est impératif de nettoyer et désinfecter toutes les surfaces qui ont été en contact avec les selles de votre enfant.
Il est conseillé de garder votre enfant à la maison tant que la fièvre ne baisse pas afin qu’il  se repose et ne contamine pas d’autres personnes.

Quand consulter ?

Si votre enfant présente les symptômes suivants, il faut consulter votre pédiatre rapidement :

  • Déshydratation
  • Perte d’appétit
  • Raideur dans le cou
  • Courbatures
  • Convulsions
  • Maux de tête

Si la cause de l’infection est l’entéovirus 71, source la plus rare, des complications peuvent alors survenir sous forme d’une encéphalite ou d’une méningite virale. Les cas les plus graves décèdent à la suite d’un œdème ou d’une hémorragie pulmonaire.

Commentaires

Commentaires

Inline
Inline