Les médecins lui ont dit d’arrêter de « torturer » sa fille déclarée morte. Il continue et ce qui arrive après 30 minutes est incroyable

Avoir des enfants en bas âge signifie qu’il faut toujours rester vigilant. Ayant un grand sens de l’aventure et de l’imagination mais aucune notion du danger, les petits peuvent parfois se retrouver dans des situations délicates, qui risquent de mettre leur vie en jeu. Malheureusement, la famille Odomec en a fait la douloureuse expérience avec leur petite Alesya. Voici ce qui s’est passé.

Quand l’instinct paternel prend le dessus

Pour la famille Odomec, composée des deux parents Ruslan et Anastasia, ainsi que de leurs deux enfants, Rodomir et Alesya, respectivement âgés de 5 et 3 ans, ce 31 Décembre 2013, est un jour qu’ils ne sont pas prêts à oublier.

L’ambiance à la maison était joyeuse et festives, les adultes célébraient le nouvel an alors que les enfants jouaient tranquillement dans la chambre à côté, leurs voix et leurs rires s’élevant dans la maison.

Mais à un moment donné, Ruslan et Anastasia ont remarqué que quelque chose n’allait pas : la voix de leur fillette Alesya s’est soudainement tue. En voulant s’assurer de la sécurité de leur enfant, ils décident d’aller jeter un coup d’œil dans la chambre d’enfants. Alesya n’y était pas, ni nulle part ailleurs dans la maison. La tension augmente et les recherches se font plus frénétiques, et c’est là que Ruslan remarque le corps de sa petite qui gît au fond de leur piscine intérieure.

3085

Sans plus attendre, il se jette à l’eau et en sort sa fillette qui ne respirait plus. Il essaie donc de la ranimer, en se basant sur des scènes qu’il a déjà vues à la télévision, et réalise donc un massage cardiaque et une respiration artificielle.

En arrivant sur les lieux et en réalisant ce qui se passait sous yeux, Anastasia est tellement choquée qu’elle perd connaissance. Heureusement, la famille Odomec n’était pas seule, les grands-parents de la fillette étant avec eux, ceux-ci appellent les secours qui arrivent 30 minutes après.

En voyant qu’Alesya ne réagissait pas, ceux-ci commencent donc à remplir son attestation de décès. Cependant, son papa ne pouvait se résigner à la laisser partir. Il recommence donc ses gestes de secours, en essayant tant bien que mal de résister au personnel des secours qui tentaient de l’éloigner du corps de sa fille en lui disant qu’il devait arrêter de la torturer.

À ce moment-là, un incroyable miracle a lieu.
Le cœur d’Alesya avait enfin recommencé à battre, mais très faiblement. De plus, même si son cœur avait repris son fonctionnement, les choses ne s’annonçaient pas bien pour la petite fille. Elle était tombée dans le coma et en étant restée privée d’oxygène pendant près de 45 minutes, elle risquait de souffrir d’importants dommages au cerveau.

Après deux jours du terrible accident, Alesya a repris connaissance mais les peurs des médecins se sont confirmées : elle ne pouvait pas voir, bouger ou parler.

Cependant, tout comme son papa, la fillette ne connaît pas la signification du mot « impossible ».

3086

Au fur et à mesure que les semaines passaient, elle recouvrait progressivement sa santé et a recommencé à voir, à bouger et à parler. Grâce aux efforts de son papa et à sa forte volonté, Alesya a enfin pu redevenir un enfant en bonne santé.

Face à certaines situations difficiles et éprouvantes, on est souvent tenté de tout abandonner et de laisser tomber. Or, pour pouvoir avancer dans la vie, il ne faut jamais écouter ceux qui vous disent d’arrêter. Au contraire, il faut continuer à vous battre et à fournir encore plus d’efforts pour atteindre vos objectifs.

source:santeplusmag

 

Commentaires

Commentaires

Inline
Inline