Un pédophile viole un enfant et va en prison, les prisonniers lui font payer au prix fort

Au Brésil, dans la région de Taguatinga dans l’ouest du pays, un jeune homme de 25 ans a fait vivre un véritable enfer à son beau-fils d’un an et huit mois en le violant puis en l’assassinant froidement. Une histoire qui a choqué que ce soit au Brésil ou à l’international ! Mais que s’est-il réellement passé ? Réponse.

Plus de trois ans après les faits, difficile de dire ce qu’il s’est réellement passé dans la tête de Daryell Dickson Menezes Xavier, ce jeune professeur de jujitsu âgé de 25 ans, lorsqu’il s’est attaqué à son beau-fils d’un an et huit mois. Pourtant, en avril 2014, la nouvelle fait rapidement le tour du monde et l’on apprend avec effroi le viol et le meurtre du petit Miguel Star.

Un pédophile viole un enfant et va en prison

Déchirure anale et blessures suspectes…

Prétextant dans un premier temps une chute violente de l’enfant ainsi qu’une crise d’épilepsie alors qu’il se trouvait seul avec lui, et niant en bloc les accusations qui lui ont été conférées dès le début de l’affaire ; l’enquête a rapidement démontré que les blessures subies par le petit garçon ne correspondaient pas à la déposition faite préalablement par le beau-père auprès des enquêteurs.

Les policiers déclaraient à ce sujet que les blessures provenaient probablement d’un traumatisme violent infligé avec beaucoup de force, sans doute par un homme. D’après eux, seule une personne avec une forte poigne et une connaissance accrue des techniques d’arts martiaux comme le beau-père aurait pu faire cela.

Daryell Dickson se serait ensuite rétracté et aurait lui-même avoué ses crimes quelques jours seulement après de début de l’enquête.

Rattrapé par la loi du Talion

Près d’un mois après son incarcération, la nouvelle s’est rapidement répandue dans toute la prison et Daryell Dickson est aussitôt victime de viol et de coups à répétition par 20 de ses codétenus et ce, avant même le début de son premier procès ! Il se rend au tribunal totalement mutilé, incapable de marcher ou de se tenir debout longtemps.

Sauvé in extremis par les gardiens de prison et soigné ensuite par l’équipe médicale de la prison, il continuera pourtant à être abusé sexuellement et à être battu à plusieurs reprises durant toute la période de son procès.

Le rapport de police suite à l’incarcération et à l’agression de Daryell Dickson en prison stipulait d’ailleurs que : « Insatisfaits et toujours furieux à propos de l’acte commis par le professeur d’arts martiaux, ses codétenus ont arraché ses points de suture et l’ont de nouveau violé. Les traces de sang sur le short du jeune homme attestent de l’agression commise par les 20 prisonniers ».

Un pédophile viole un enfant et va en prison

Si les faits remontent à plus de trois ans déjà, l’affaire Miguel Star n’est malheureusement qu’une parmi tant d’autres… En France, un viol est déclaré chaque 40 minutes et 96% des auteurs d’abus sont des hommes ! Et si 57% des agressions sexuelles sont commises sur des enfants mineurs, 74% d’entre elles sont perpétrées par des proches de la victime ! Des chiffres qui font assurément froid dans le dos et qui attestent de la nature parfois inhumaine et sordide de certains de nos semblables. Peut-on en revanche penser que l’application de la règle « œil pour œil, dent pour dent » par des prisonniers était la meilleure manière de rendre justice au petit Miguel ? A vous d’en juger.

Un pédophile viole un enfant et va en prison
Source

Commentaires

Commentaires

Inline
Inline