Attention à “l’explosion des tiques” cet été : 4 conseils simples et efficaces pour se protéger

Mère Nature n’est pas toujours très accueillante, car elle a tellement de choses dans son arsenal qui sont une menace pour l’être humain : les ouragans, les tremblements de terre, les animaux carnivores et toutes sortes de petits insectes. Maintenant que le temps chaud est enfin revenu, des millions d’insectes “se réveillent” et errent autour de nous. Malheureusement, les tiques ne dérogent pas à la règle et elles sont à la recherche de sang.

Schlegelfotos / Shutterstock.com

Quel est l’habitat des tiques ?

Ce serait une erreur de croire que les tiques ne vivent que dans les zones boisées. Et quand on sait que le nombre de tiques devrait être plus important que l’année dernière, les zones à herbes hautes peuvent devenir un habitat très confortable pour ces suceuses de sang. À vrai dire, près de 75% des personnes se font piquer dans leur propre jardin. Ne paniquez pas si vous remarquez une tique sur votre peau ! Généralement, il lui faut beaucoup de temps avant de pénétrer votre peau et de commencer à pomper votre sang, vous aurez donc l’opportunité de la retirer promptement.

Soleil Nordic / Shutterstock.com

Le Center for Disease Control and Prevention propose des cartes pour examiner la distribution géographique de différents types de tiques, afin que vous sachiez quels types de mini vampires se trouvent près de chez vous. Vous pouvez les trouver ICI.

Symptômes des maladies les plus courantes transmises par les tiques

1. Anaplasmose.

Les premiers symptômes apparaissent généralement au bout d’une à deux semaines et incluent de la fièvre, des maux de tête, des douleurs musculaires, une toux et très rarement, des éruptions cutanées.

2. Maladie de Lyme.

Une petite bosse rouge qui ressemble à une piqûre de moustique fait immédiatement son apparition. Les premiers symptômes sont la fièvre, des frissons, de la fatigue, un mal de tête, des ganglions enflés et une éruption d’érythème chronique migrateur (EM), avec une forme de centre de cible. Les signes avancés incluent d’autres éruptions d’EM, de l’arthrite avec d’importants gonflements articulaires, une paralysie faciale, un rythme cardiaque irrégulier, une inflammation du cerveau ou de la moelle épinière, etc.

Tashatuvango / Shutterstock.com

3. Fièvre pourprée des montagnes Rocheuses (RMSF).

Les symptômes typiques de cette maladie sont la fièvre, un mal de tête, de la nausée, un manque d’appétit, des douleurs musculaires et des éruptions cutanées. Même si les éruptions sont un signe courant, elles peuvent ne pas apparaître tout de suite, ce qui rend difficile le diagnostic de la RMSF. Les éruptions causées par la maladie ressemblent généralement à des taches rouges ou à des points rouges.

4. Babésiose.

Cette maladie est causée par des parasites microscopiques qui envahissent les vaisseaux sanguins via une tique, et qui attaquent les globules rouges. Souvent, les personnes affectées ne présentent pas de symptômes précoces, et parfois des symptômes semblables à ceux de la grippe peuvent être présents : fièvre, frissons, sueur, fatigue, mal de tête, nausée, etc. Cependant, quand elle n’est pas traitée, la maladie peut entraîner la mort en raison du mauvais fonctionnement d’organes vitaux comme les poumons, les reins et le foie.

5. Tularémie.

Une autre maladie transmise par les tiques est la tularémie. Les signes typiques incluent l’apparition d’un ulcère cutané à l’endroit de la piqûre, un gonflement des ganglions au niveau de l’aisselle ou de l’aine.

Juan Gaertner / Shutterstock.com

Prévention des piqûres de tiques

Il y a de nombreuses mesures préventives différentes à prendre pour éviter les piqûres de tiques et les maladies potentielles. Les experts et les agences de santé conseillent les choses suivantes :

1. Recouvrez votre peau.

La première tactique est de donner moins de chances aux tiques de trouver un morceau de peau. Portez des vêtements qui recouvrent votre peau : un haut à manches longues, un pantalon, un chapeau, etc. De plus, il est recommandé de porter des vêtements clairs afin de repérer plus facilement les tiques.

2. Achetez des sprays.

Il fait souvent trop chaud pour porter des manches longues, ou vous avez peut-être tout simplement envie de bronzer un peu. Quoi qu’il en soit, un insecticide est un produit incontournable. Achetez des sprays qui contiennent du DEET, de l’icaridine ou de l’huile de citron eucalyptus.

3. Examinez régulièrement votre peau.

Nous oublions souvent d’examiner notre peau après avoir passé du temps à l’extérieur. Et si nous ne recherchons pas ces petits vampires, les tiques sont si petites que nous pouvons facilement les confondre avec une tache de rousseur voire ne pas les voir du tout. La règle est d’examiner attentivement votre peau !

Jarabogu / Shutterstock.com

4. Conservez la tique pour le laboratoire.

Si vous avez découvert une tique sur votre peau, retirez-la tout de suite avec une pince, mais ne la jetez pas. Gardez-la afin que votre docteur puisse identifier le type de tique afin de faciliter le traitement.

Même si les piqûres de tiques sont généralement indolores, elles causent parfois des démangeaisons, ce qui n’est pas forcément une raison pour aller chez le médecin. Cependant, dès que vous ressentez de la fièvre, des frissons, des maux de tête et en particulier des éruptions cutanées en forme de centre de cible, c’est que vous devez consulter immédiatement votre médecin. Un traitement précoce est la clé pour guérir toute maladie.

Les experts s’accordent à dire que rester à l’intérieur n’est pas une bonne mesure préventive. Il est toujours préférable de sortir et de profiter de la nature, armé de vos connaissances pour protéger votre famille et vous-même contre ces insectes. Prenez soin de vous et restez en bonne santé !

Source

 

Commentaires

Commentaires

Inline
Inline