Mélanome : elle contracte un cancer après de nombreuses manucures semi-permanentes

Alors que les vernis semi-permanents sont de plus en plus en vogue, une Miss des Etats-Unis alerte sur le risque de mélanome. Elle a en effet déclaré un cancer après de multiples manucures de ce type.

Mélanome : elle contracte un cancer après de nombreuses manucures semi-permanentes © istock

Très à la mode, les vernis semi-permanents, appréciés pour leur très longue tenue bien qu’un peu agressifs pour les ongles, auraient un autre défaut majeur, du moins pour celles qui en raffolent.

Karolina Jasko, une jeune Américaine de 20 ans, par ailleurs Miss Illinois, a raconté aux médias américains comment, à l’âge de 18 ans, elle a été diagnostiquée d’un cancer de la peau, probablement dû aux poses répétées de vernis semi-permanent.

C’est en enlevant son vernis que la jeune femme a observé une ligne noire sous certains de ces ongles, et notamment le pouce. Prudente, elle s’est rapidement rendue chez un médecin, qui lui a alors décelé un mélanome. La jeune femme avait probablement ces lignes noires depuis plusieurs mois, mais ne les avait jamais remarquées puisqu’elle avait presque toujours du vernis sur les ongles.

Le médecin m’a dit que j’avais probablement déclaré ce cancer suite à mes nombreuses manucures sous lampe UV”, a rapporté Karolina Jasko, précisant qu’elle avait des antécédents de mélanome dans sa famille.

Car la pose de certains vernis, et notamment les vernis semi-permanents, requiert de laisser ses mains sous une lampe à UVA pendant plusieurs minutes. Une exposition aux UV qui a augmenté le risque de mélanome de la jeune femme, déjà particulièrement à risque.

Selon un rapport publié par l’American Academy of Dermatology des Etats-Unis, l’exposition aux UV lors de manucures est une source de préoccupation quant au risque de cancer de la peau, car les rayons UVA utilisés pénètrent dans la peau, comme n’importe quelle cabine UV. Certains médecins iraient même jusqu’à recommander l’utilisation de crème solaire anti-UV sur les mains avant ce type de pose de vernis.

Si la Miss Illinois s’en est sortie, elle a perdu plusieurs ongles et souhaite désormais sensibiliser la population à ce potentiel danger des manucures avec exposition aux UV.

Source : The Mirror

Commentaires

Commentaires

Inline
Inline