Les personnes qui parlent à leurs animaux de compagnie sont très spéciales d’après une étude

Les animaux domestiques, comme les chiens et les chats, sont une source de bonheur et de joie pour leurs propriétaires. Bien plus encore, ils leurs permettent de vivre plus longtemps, d’être moins angoissés et de se sentir aimés. D’ailleurs, de nombreux propriétaires parlent avec leurs animaux domestiques et il semblerait que ce soit une preuve d’intelligence. Explications.

« Je t’ai manqué en mon absence ? », « Que penses- tu d’une promenade ? », « Tu es le plus beau » … Si ces phrases vous semblent familières parce que vous les dites souvent à votre chien, ne vous inquiétez pas, vous n’êtes pas la seule personne au monde avec cette habitude. Il s’agit d’anthropomorphisme, une tendance à conférer aux animaux, aux objets et aux choses certaines particularités humaines. D’ailleurs, il semblerait que si vous faites cela, vous êtes super intelligent.

En effet, selon Nicholas Epley, professeur de sciences du comportement à l’Université de Chicago, le fait de parler à son animal de compagnie est un signe d’intelligence, de la même manière que de parler à des objets inanimés, à des voitures ou même à des plantes.

L’esprit humain est constamment à la recherche de la communication, il insiste donc à établir des liens avec son environnement, même en sachant qu’il n’aura peut-être pas de réponse. C’est un moyen d’obtenir des alliés et en général, il s’agit d’un instinct de survie développé.

Plus encore, selon le professeur Epley, parler aux animaux, ou nommer des objets comme une voiture ou une plante, signifie que vous avez une plus grande capacité d’adaptation à votre environnement et donc une plus grande intelligence que les autres.

Les animaux domestiques nous comprennent

À noter que les chiens et les chats ont également évolué pour nous comprendre. Les chiens sont capables de reconnaître un certain nombre de mots, identifient nos gestes et le ton avec lequel nous disons les choses. Les chats, quant à eux, reconnaissent la voix de leur propriétaire et les ordres, sans distinguer forcément et clairement les mots.

Selon une étude publiée dans la revue Sciences et réalisée par des chercheurs de l’Université Lorand Eötvös (Budapest, Hongrie), les chiens ont la capacité de comprendre des mots, indépendamment de l’intonation, grâce à l’activité d’une partie de leur cerveau, dédiée à l’audition. De plus, les chercheurs ont découvert qu’il existe une activité accrue dans les zones cérébrales liées à la récompense primaire lorsque les informations lexicales et intonatives sont cohérentes. Par conséquent, les chiens font un lien entre des intonations particulières (agressives ou douces) et les mots utilisés. Cela leur permet notamment de savoir s’ils seront récompensés ou non. D’autre part, une étude de l’Université de Sussex, au Royaume-Uni, a affirmé qu’ils reconnaissent également l’accent de l’orateur. Les cerveaux des chiens ont des zones similaires à celles des personnes et sont donc sensibles aux voix et aux sons. Ils peuvent interpréter l’information de la même manière que nous en utilisant les mêmes mécanismes.

Par ailleurs, dans le domaine comportemental, les animaux domestiques ont également la capacité de ressentir notre tristesse, dépression ou exaltation et c’est pourquoi, leur compagnie et leur affection ont des vertus thérapeutiques. D’ailleurs, il possible de se faire aider et soigner grâce à la zoothérapie, une thérapie qui met en avant les bienfaits des animaux sur l’être humain.

Source

Commentaires

Commentaires

Inline
Inline