Une maman cherche désespérément une greffe du cœur pour sa petite fille mourante, envoyez lui des prières et de l’amour

Un enfant est une bénédiction pour les parents. Son rire, son visage angélique est réconfortant et remplit votre cœur d’amour et de joie.Néanmoins, être parent c’est aussi passer par des moments difficiles, en particulier lorsque la vie de votre enfant est en danger et que le désir de le protéger se mêle à l’impitoyable impuissance. Cette histoire relayée par nos confrères du western journal, raconte le combat acharné d’une maman pour trouver une greffe à sa petite fille mourante.

Noel est la période des miracles et le temps de tous les espoirs. C’est en tout cas ce qu’espère Jennifer Shane, la maman d’Aurora « Rori » Shane. La fillette souffrant d’une malformation congénitale a besoin d’une greffe de cœur de toute urgence.

Qu’est-ce qu’une greffe d’organe ?
Le corps humain étant la machine la plus complexe qui soit, il est donc constitué de nombreuses parties actives appelées organes. Ces derniers fonctionnent de manière complémentaire dans notre corps, mais chaque organe a une fonction spécifique, comme pomper, nettoyer notre sang ou encore nous aider à respirer.

Néanmoins, il arrive quelques fois que nos organes ne fonctionnent pas correctement suite à une maladie ou une malformation avec laquelle nous pouvons naître. Lorsque cela se produit, les médecins peuvent décider s’il est possible de remplacer l’organe par un autre en bonne santé.

Ainsi, les poumons, le cœur, les reins, le foie et les intestins peuvent provenir d’une tierce personne vivante ou décédée. Un donneur vivant peut par exemple donner un rein ou une partie de son foie. De même, une personne décédée peut les partager si le défunt et/ou sa famille acceptent généreusement de donner les organes dans le but d’aider d’autres personnes à vivre.

Le sujet est plus délicat lorsqu’il s’agit d’un enfant. La taille du corps et de l’organe étant prise en compte lors de l’appariement des donneurs aux receveurs. Les enfants en bas âge reçoivent donc le plus souvent des dons d’autres jeunes enfants mais le don pédiatrique est différent du don adulte. En effet, lorsqu’un donneur potentiel a moins de 18 ans, la loi stipule que c’est le parent ou le tuteur légal qui doit autoriser le don. Or, la perte d’un enfant est toujours tragique, l’option du don d’organes est par conséquent difficile pour les parents, qui sont les seuls décideurs dans ce cas.

Rori Shane, dans l’attente d’un organe qui puisse lui sauver la vie
Rori Shane est née en juillet 2017 avec une malformation cardiaque. Pour elle, il n’y a malheureusement d’autre remède que de recevoir le cœur d’un autre enfant, mais il est difficile pour la famille de trouver un donneur avec un cœur aussi petit.

Sa maman a donc créé une page Facebook appelée Hope for Rori (Espoir pour Rori) afin de sensibiliser les gens à sa cause, elle y explique : « En raison de sa taille, elle n’a pas reçu beaucoup d’offres. Le groupe sanguin et le poids sont des facteurs clés, un donneur pesant entre 20 et 50 kilos est donc nécessaire et son groupe sanguin est A+ ».

Consciente que le partage sur les réseaux sociaux est un projet de longue haleine, Jennifer Shane ne perd pas espoir pour autant, et prie pour que la bonne personne puisse voir son appel à l’aide. Elle a publié un message poignant sur les réseaux sociaux : « Partager cela sur les médias sociaux est un long projet mais il y a eu des cas où cela a fonctionné. Après avoir vécu près de deux ans à l’hôpital avec Rori, j’ai entendu parler de ces histoires. Je dois raconter l’histoire tragique de ma fille à de parfaits inconnus, ce qui n’est pas facile, mais si cela peut l’aider à recevoir un cœur, je le ferai encore des millions de fois. Alors, si quelqu’un lit ce message, et qu’il peut nous mettre en contact avec quelqu’un pouvant nous aider, veuillez nous le faire savoir. Merci pour votre sollicitude- Jennifer (La maman de Rori) ».

La famille vit à Louisville, dans le Kentucky, et Rori est à l’hôpital pour enfants Norton. Malheureusement, le temps presse, Rori est sur la liste d’attente pour une greffe depuis plus de 200 jours.

La famille ne désespère pas et prie pour un miracle, aidez-nous en envoyant toutes vos pensées et vos prières à la petite Rori et sa famille.

source: santeplusMag

Commentaires

Commentaires

Inline
Inline